OrluDiato : Cours d'Accordéon Diatonique sur Brest et par webcam, méthode instrumentale d'apprentissage, concerts, Fest-Noz, bals Folk, stages et autres publications en rapport avec le Diato !

L'Accordéon Diatonique facile !

Portail > OrluDiato > Biographie

Biographie de Vincent Garcia

Premier contact

J'ai découvert l'Accordéon Diatonique en Juin 1995 lorsque mes parents, j'en profite pour les remercier, m'ont offert un Accordéon jouet touches-piano (à peine plus évolué que celui démonté par Jean-Luc Matte dans le n°67 de la revue « Paroles d'Anches ») de la marque Mundía pour mes 7 ans.

Parcours de formation

Ne connaissant pas encore la distinction entre Chromatique et Diatonique, le choix s'est fait un peu au hasard à l'époque (le Diato était plus petit et réputé "plus facile") et il s'en est fallu de peu que ma vie soit totalement différente ! Ainsi, j'ai donc commencé à suivre des cours en Septembre 1996 avec Fabienne Le Gac au Centre Henri Queffelec à Gouesnou, et ce jusqu'en Janvier 2006, le tout sans avoir effectué aucun stage (c'est sans doute là ma plus grande lacune)

Propulsé prof du jour au lendemain à 17 ans et sans aucune formation, j'ai effectué un remplacement de 6 mois qui – après des débuts difficiles – m'a convaincu que c'était le métier que je voulais faire plus tard !

Suite à quelques années d'études en Picardie durant lesquelles j'ai essayé de roder progressivement ma pédagogie, en Septembre 2010 je me suis inscrit au Conservatoire et j'ai intégré la classe de Jean Appéré, professeur d'Accordéon Chromatique. Même si là aussi les débuts ont été épineux (car nos caractères faisaient des étincelles), je le remercie pour sa patience puisqu'il a totalement révolutionné ma vision de l'instrument qui – aujourd'hui – profite de la richesse des techniques de l'Accordéon Chromatique, adaptées au Diatonique.

Expériences musicales

Ma première expérience musicale sérieuse date de Février 2007 lorsque j'ai rejoint les musiciens qui accompagnent l'association de danse et de musiques Traditionnelles « Dañs Plijadur » sur Amiens : c'est là que j'ai rapidement pris goût au fait de jouer pour des danseurs.

De retour en Bretagne, j'ai croisé le chemin de Yannig Coiron de l'association « Korollerien Lenn Vor », que j'ai rejointe en Septembre 2009. Je ne pourrai jamais assez le remercier pour tout ce qu'il m'a apporté depuis ! C'est au cours de cette période que j'ai repris la danse Traditionnelle sur de bonnes bases grâce à ses connaissances, ainsi que celles d'Alain Pellen.

En Juin 2010 j'ai créé le collectif « OrluDiato », un groupe de musique amateur à géométrie variable dont les premiers membres furent Erwan Bertin, Vincent Chassagne et Vincent Ferec. En Septembre 2010, j'ai intégré l'association « Strollad Dansoù Bro Gouesnou » afin d'accompagner les danseurs à l'Accordéon Diatonique tout en respectant le style de la plupart des danses grâce aux conseils avisés de Michel Cazuguel, que je remercie également pour sa patience à mon égard.

2012 arrive déjà et l'occasion s'est présentée de jouer pour un Cercle Celtique classé en 2ème catégorie auprès de la fédération « War'l Leur ». Avec les comparses d'OrluDiato, nous avons postulé sans espérer être retenus… et c'est pourtant ce qui arriva ! Nous voilà désormais les musiciens attitrés du cercle « Ar Pintiged Foën » de Fouesnant, que j'ai le plaisir d'accompagner encore aujourd'hui.

L'année 2013 fut aussi chargée en nouveautés puisque administrativement « OrluDiato » devint désormais l'appellation de mon entreprise tandis que le collectif se transmuta en un groupe de musique nommé « Folkentez » et spécialisé dans les "danses que les autres groupes ne font pas". Sa composition devint aussi beaucoup plus stable avec – au meilleur moment – Vincent Ferec, Franz Ernest, Arthur Manuel, Baptiste Le Deun et moi. En Août, Folkentez joua pour le prestigieux ensemble « Bleuniadur » lors du « Summerfest Folk Festival » en Hongrie, ce qui fut aussi l'occasion de rencontrer Alain Salou : l'un des danseurs les plus pointus que je connaisse. Enfin, c'est au mois de Décembre que le groupe de musique « Nostrad » se forma dans un esprit totalement différent avec Coline Genet, Lucas Pizzini et Kevin Allain. Tandis que – comme Startijenn – Folkentez misait tout sur l'énergie et commençait à acquérir une certaine renommée, Nostrad est un projet musical dont l'objet consiste à poser une ambiance feutrée au travers de morceaux colorés et riches en harmoniques.

Après seulement quelques mois d'existence, Nostrad est recruté en Février 2014 par le Cercle Celtique « Danserien Lann Tivizio » de Landivisiau, groupe chorégraphique évoluant également en 2ème catégorie mais auprès de la fédération « Kendalc'h ». Partagé entre les engagements de Folkentez avec Fouesnant et Nostrad avec Landivisiau, la saison estivale fut très riche mais parfois complexe à gérer d'un point de vue logistique et humain… Ce fut également à la rentrée 2014 que j'entrepris de prendre du recul sur les apports de l'enseignement de Jean Appéré en débutant un travail de recherche technico-pédagogique. Son objectif était d'écrire à quatre mains une nouvelle méthode instrumentale d'apprentissage pour partager toutes ces connaissances avec les autres Diatoniciens. Au mois de Novembre, quand j'assiste à l'Assemblée Générale du Collectif Accordéon Diatonique de Bretagne (en abrégé CADB) menacé de disparition, je n'aurai jamais cru en ressortir aux commandes avec Grégoire Pluet et Hyacinthe Le Hénaff car je ne souhaitais pas le voir se dissoudre sous mes yeux !

En Février 2015, un autre projet musical sortit enfin la tête de l'eau après 8 mois de tests techniques coûteux : le groupe de musique « Electrad » était né avec Joy Le Garrec et mon inséparable comparse Kevin Allain. Astucieux mélange de musique Traditionnelle Bretonne et d'Electro, ce groupe de musique est pour moi l'occasion d'apprendre à utiliser des pédaliers électroniques, car pour le coup aucun taré n'avait encore pensé à brancher un Accordéon Diatonique acoustique sur un multi-effet numérique ainsi qu'un boucleur juxtaposés ! En Juillet, le volume 1 de la « Nouvelle Méthode d'Accordéon Diatonique » (en abrégé NMAD) est publié avec l'aide de la ville de Brest. À la rentrée, le nombre d'élèves grimpa subitement lorsque je suis retenu pour prendre la suite de Dany L'Her dans 5 maisons de quartier de Brest : tout gérer de front commença à être un véritable casse-tête et le surmenage n'était pas loin… Enfin, c'est aussi en Septembre 2015 que le groupe « Folkentez » se sépara, chacun ayant des projets plus récents et seulement 24 heures dans sa journée.

L'année 2016 arriva très vite et je fus très pris par mes travaux de recherches pour le volume 2 de la NMAD et le premier disque d'Electrad qui – après quelques galères – sortit finalement dans les bacs au mois de Juin. Je ne vis pas passer le reste de l'année entre l'arrivée des Harpes Celtiques à intégrer dans Nostrad, le nouveau spectacle pour Fouesnant à préparer avec Electrad (puisque Folkentez n'était plus là), mes tâches pour le CADB (refonte du site web, numérisations des PA, carte dynamique des cours, agenda événementiel, etc), sans oublier les cours à donner et ma nouvelle implication militante dans la vie locale.

2017 a débuté sur les chapeaux de roues avec la sortie du volume 2 de la NMAD au mois de Janvier et mon tour de Bretagne des distributeurs en Février ! J'ai ensuite travaillé plus d'une centaine d'heures sur la création d'un forum de discussion pour le CADB, projet qui s'avéra être un échec retentissant, d'autant que les abandons se succèdent au sein du Conseil d'Administration car la motivation de chacun s'effrite devant l'absence de résultats malgré nos efforts combinés.

Le reste de l'année passe rapidement tandis que nous travaillons sur le premier disque de Nostrad qui sort en Février 2018. Fin Mai, j'ai pris la décision de démissionner de mes 5 postes salariés dans les maisons de quartier de Brest afin de me concentrer sur les nombreuses activités de l'agence à mener de front, sans oublier mes nombreux engagements militants. Depuis, je suis absorbé par la préparation du plus grand Fest-Noz jamais organisé dans le Léon avec un mélange de hâte et de crainte devant l'ampleur de l'événement : réponse en Octobre prochain…

Photos




En bref